Sortir seul

août 13th, 2009

Un truc que j’ai rapidement compris en tant que père c’est que je ne devais pas (et ne pouvais pas) totalement abandonner mes activités avec mes amis.

J’ai essayé de le faire pendant une semaine, et je suis viré fou : le manque de social et possiblement d’une soupape.

À ce moment là, étant tous les deux (ma femme et moi) en train de s’adapter à notre nouveau rôle, j’ai du négocier ma journée de repos. Je ne l’ai pas négocié dans le but d’en obtenir le plus possible. Je l’ai fait pour que ma femme puisse elle aussi avoir sa journée de congé. Je suis sur que si la situation aurait été le contraire, que ce soit elle qui veuille sortir, il n’y aurait pas eu de négociation. Je crois que cela se serait passé ainsi, parce que cela semble culturel.
La femme peut avoir besoin de prendre du repos de la maison, mais pas l’homme.

Je me pose une question depuis que j’ai Chouette, et que si jamais j’ai une réponse, je saurais probablement pourquoi c’est tabou pour le père de vouloir prendre du repos un peu.
Est-ce qu’un travail continue est plus épuisant que deux travaux consécutifs de même durée ?

Je me pose cette question depuis que je suis retourné au travail après mon congé de paternité.

Personnellement, cela doit être aussi épuisant, sauf que c’est pas reconnu, a moins que cela soit complètement autre chose.

Dans le but qu’il ne reste que Chouette
Tabou

Share

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply

Name (required)

Email (required)

Site web

Speak your mind