L’argent fait le bonheur

mai 26th, 2010

Si l’argent ne fait pas le bonheur, le manque d’argent fait le malheur.

Je fait parti (malheureusement pour moi) de ces jeunes adultes qui dépensent autant que ce qu’il gagne. Mon budget a toujours été sérré. Au moins, j’ai rarement dépensé plus que ce que j’avais. En couple, c’était la même chose. Mais maintenant que je suis père, le budget est devenu source d’angoise. Pas parce que j’ai beaucoup plus de dépense, mais parce que nous (Chouette-Mère et moi) avons moins de revenu. Et cela me cause un grand stress.

Je tente de réduire certaines dépenses comme la bière entre amis, les sorties au restaurant, les loisirs en général (au moins la majorité de mes loisirs sont déjà payé). Le reste du budget est constitué principalement d’essentiels qu’il est impossible de réduire : le loyer, l’auto, le pétrole, le métro, les assurances auto et habitation, l’épicerie, l’électricité, les achats à crédits qu’ils étaient plus facile de mettre dans le budget de cette façon, le téléphone, l’internet, la télévision à contrat. J’ai hâte de changer d’auto pour réduire sa part dans le budget.

La contrainte monétaire me gruge. Le pire, c’est d’entendre Chouette-Mère repousser la date ou elle compte recommencer à travailler. Je comprends certaines de ces raisons. Mais, cela résonne quand même comme un étau qui continue de se refermer sur moi. Je dois continuer de me restreindre, de me justifier chacune de mes dépenses, d’éliminer celles que je ne peux rationaliser. Et cela fait aussi que j’ai de la misère à accepter les dépenses de Chouette-Mère qui ne sont pas absolument nécessaires ; un sujet de discorde majeur entre nous.

Je rêve du moment que mon budget s’équilibrera de nouveau avec un avantage certain pour les économies.

Dans le but qu’il ne reste que Chouette
Tabou

Share

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply

Name (required)

Email (required)

Site web

Speak your mind