Rencontre spécial

janvier 17th, 2012

La semaine passée, Chouette, Chouette-Mère et moi sommes allés au Salon du Livre de Montréal. J’espérais qu’en y allant de semaine, plus-tôt que la fin de semaine, il y aurait moins de monde. J’ai vraiment sous-estimé le nombre d’étudiants et leurs effets comme foule.

C’est dans ce contexte de foule, de bruit,de chaleur et d’humidité que Chouette a rencontré l’auteure qui a inspiré son nom et que j’ai réalisé ce qui n’allait pas lors de nos sorties familiales.

L’auteure a été touchée de savoir que nous avions nommé notre fille selon le personnage principal d’une de ses séries. Une vendeuse de la maison d’édition nous a même donné un chandail (d’une autre série de l’auteure), car nous avons « fait sa journée ». Je n’ai pas plus de détails, car j’étais occupé à courir après Chouette qui avait la bougeotte.

C’est la partie la moins agréable du Salon du Livre pour moi : surveiller Chouette pendant que Chouette-Mère léchait les vitrines. Dès le début, Chouette était turbulente. Et en plus, Chouette-Mère allait regarder les livres de plus en plus loin. Ce qui fait que je n’ai pas eu la chance de bouquiner. Et même de récupérer après un coup de pied involontaire, mais oh fort mal placé.

La révélation est arrivée beaucoup plus tard : au lieu de se séparer, il est préférable de rester ensemble. Quelques jours plus tard, j’ai pu mettre l’opération « magasiner en famille » à l’épreuve. Après un essai, je peux dire que cela semble prometteur. Particulièrement, par rapport au chacun son tour sans changement de garde …

Dans le but qu’il ne reste que Chouette
Tabou

Share

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply

Name (required)

Email (required)

Site web

Speak your mind