Les âge terribles

novembre 14th, 2012

Dernièrement, j’ai du défendre le bonheur de ma famille : une amie se demandait s’il « vous[, ma famille et moi,] arrive de passer de bons moments en famille? »

Donc, en plus de justifier le contenu de mon blogue par la thématique que je veux y donner, j’ai fais mention des âges terribles.

Les âges terribles selon les anglais : « terrible two », « therrible three », « fucking four » (le dernier est d’une collègue). Et il semble assuré que, en tant que parent, nous allons en vivre au moins une si ce n’est pas les trois.

La particularité d’un âge terrible c’est la durée et la fréquence des crises : trop souvent, trop longtemps.
Trop longtemps, par moment, il semble que la crise n’arrête pas. En prime, il n’y a pas de moyen pour l’arrêter.
Trop souvent, une crise commence dès que l’autre finit. Ou un rien en repart une autre.

Le fait que Chouette soit dans un âge terrible implique que, à la place d’écrire des articles, je profite des moments joyeux pour rire en famille.

Tabou
En espérant que les âges terribles finissent.

Share

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply

Name (required)

Email (required)

Site web

Speak your mind